Aller au contenu principal

Le cardiobrainstorming

#Playlab
#cardiobrainstorming

Découvrez le cardiobrainstorming !


Le cardiobrainstorming s’appuie sur les bienfaits de l’activité physique et les méthodes de brainstorming pour faciliter l’idéation. En effet, plusieurs études* ont démontré que l’activité physique et sportive a pour effets principaux l'oxygénation du cerveau et la sécrétion d'hormones favorisant notamment la concentration, la réflexion, la créativité ou encore la motivation. Ainsi, alterner des temps d’activité physique et des temps de réflexion s’avérerait très fructueux lors d’un processus d’idéation !


Concrètement


Le cardiobrainstorming développé par le Playlab de PLAY International s’intègre dans le processus d’idéation du « design thinking » composé de 5 étapes : le choix d’une problématique ; la définition de la problématique par la séparation de ses causes et de ses conséquences ; la proposition d’idées ; le prototype (phase d’expérimentation permettant de choisir la meilleure solution) ; puis le test de la solution choisie.


A ce jour, deux ateliers ont été créés, permettant de travailler sur la deuxième et la troisième étape du design thinking, à savoir : séparer les causes et les conséquences de la problématique ; l’idéation et la hiérarchisation de solutions. Ces deux ateliers sont construits autour de jeux sportifs permettant la réflexion individuelle ainsi que la réflexion collective, pour arriver à des résultats et solutions approuvés par le groupe. A terme, des ateliers de cardiobrainstorming seront créés pour accompagner les 4 premières étapes.

 


Le cardiobrainstorming et le programme TEAME


Le cardiobrainstorming est actuellement en test dans le cadre du programme TEAME, un programme d’insertion socio-professionnelle de jeunes très éloignés de l’emploi. Au sein de ce programme, les jeunes sont amenés à définir un projet qu’ils souhaitent mettre en œuvre. PLAY International les accompagne dans ce processus en leur faisant vivre deux ateliers de cardiobrainstorming.

 

Le premier atelier de cardiobrainstorming s’appuie sur une problématique préalablement identifiée par les participants. Dans le cas d’une TEAME (groupe d’une dizaine de jeunes) accompagnée récemment, la problématique était : comment favoriser l’inclusion sociale des primo-arrivants ?


Le premier atelier a permis d’identifier la barrière de la langue et le manque d’information comme les causes principales engendrant un accès inégal aux services et les discriminations dont sont victimes les nouveaux arrivants.

 

 

A l’issue du deuxième atelier, les 2-3 solutions jugées les plus réalistes, concrètes et attractives pour répondre à la problématique identifiée ont été retenues.

 

Parmi les solutions évoquées : la création d’un livret rassemblant toutes les informations (associations, aides, adresses) utiles pour une personne primo-arrivante, un système de parrainage entre réfugié et nouveau arrivant ou encore la création d’une vidéo pour sensibiliser au racisme.

 

L’une d’entre elle sera par la suite choisie par les jeunes et constituera leur projet.



Après plusieurs sessions de tests, les résultats sont très positifs. On constate un réel impact sur la motivation et par conséquent l’implication des jeunes. Le jeu sportif transforme l’idéation en un challenge ludique et participatif et créé une véritable émulation collective.


Cet outil a vocation à être utilisé au sein d’autres projets et auprès d’autres publics pour démultiplier l’impact social du sport !

*Exercise enhances creativity independently of mood, Hannah Steinberg, Elizabeth A Sykes, Tim Moss, Susan Lowery, Nick LeBoutillier and Alisan Dewey, School of Psychology, Middlesex University, 1997