Aller au contenu principal

Programme incubateur sport & réfugiés - Des nouvelles de nos incubés

#Incubateur
#Réfugiés

FEMMES REFUGIEES : RETROUVER LA MOBILITE GRACE A L'APPRENTISSAGE DU VELO 

Il y a un an déjà s'achevait le programme Incubateur Sport & Réfugiés au cours duquel le Playlab a accompagné 7 porteurs de projet de 7 pays européens dans le développement de leurs actions en faveur de l'inclusion des réfugiés par le sport. L'équipe de PLAY International a suivi leur évolution avec enthousiasme et vous donne de leurs nouvelles !

 

Aujourd'hui, zoom sur l'initiative Bike Bridge portée par Christina Burger qui a traversé les frontières pour s'implanter à Paris.

 

L'engagement de Paris Bike Tour pour les femmes demandeuses d'asile

Depuis 2002, l'entreprise Paris Bike Tour propose des tours à vélo dans Paris encadrés par des guides professionnels. Jusqu'ici, le concept semble "classique". Cependant, Christina Burger, gérante de l'entreprise, s'est lancée le défi de donner une nouvelle dimension à son activité et s'est intéressée à la situation des personnes réfugiées dans la région parisienne, et plus particulièrement à celle des femmes. 

 

Cette idée naît en décembre 2018 lors de la conférence de clôture du programme Incubateur Sport & Réfugiés organisée par le Playlab aux Grands Voisins à Paris. A cette occasion, Christina rencontre l'une des 7 porteurs de projets, Sharzhad Mohammadi, fondatrice de l'association Bike Bridge qui agit pour l'intégration des femmes réfugiées via l'apprentissage de la natation, du cyclisme et la réparation des vélos à Fribourg (Allemagne). 

 

"J'habite depuis assez longtemps sur Paris pour savoir que la situation de beaucoup de personnes réfugiées -spécialement les femmes- est souvent très délicate. D'où mon intérêt pour le concept de Bike Bridge." explique Christina.

 

Inspirée par le concept, Christina décide de le tester en France. Avant de se lancer, elle part en Allemagne pour suivre deux formations délivrées par Bike Bridge sur l'organisation, la mise en place et l'animation des cours de vélo pour des femmes réfugiées. Dès son retour elle construit avec sa collaboratrice Martina Vasta un projet pilote dans la région Île-de-France, pour lequel elle conclut un partenariat avec l'association France Terre d'Asile, à Sarcelles, qui travaille auprès de 90 demandeurs d'asile, dont 50% de femmes. 

 

Bike Bridge : le projet pilote en Ile-de-France 

Tous les vendredis, de septembre à novembre 2019, ce sont 2 à 5 femmes logées par France Terre d'Asile qui ont bénéficié de cet enseignement gratuit de la pratique du vélo, encadré par 4 bénévoles. 

 

A la fin du cycle de formation, deux d'entre elles, très assidues, maîtrisent la pratique du vélo. Elles possèdent désormais leur propre deux-roues : le programme leur a ainsi permis de retrouver leur mobilité. 

lab

 

Retour d'expérience de Christina, porteuse de projet Bike Bridge en France 

Pour Christina, l'expérience pilote en Ile-de-France est très réussie. Autant pour les encadrées que pour les encadrantes : Nous avons constaté comment l'activité sportive leur faisait du bien, comme elles étaient fières d’atteindre leurs objectifs et que dans cette période déstabilisante de leurs vie le contact avec nous a pu leurs permettre d'avoir quelques moments plus légers. Et nous en tant que bénévole nous avons eu la chance de rencontrer des femmes que nous ne croisons pas spécialement dans notre quotidien ; nous avons pu être sensibilisées de cette manière aux difficultés des femmes dans leur situation. C'était très touchant et ça a renforcé notre envie de continuer à proposer des cours l'année prochaine.

 

Du côté des bénévoles, l’expérience s’avère également très enrichissante. Cette expérience leur donne l’occasion de se familiariser avec les techniques d’apprentissage du vélo auprès de ces publics et d’identifier les difficultés intrinsèques à la formation : niveaux de progression hétéroclites, participantes peu habituées à la pratique sportive, participation irrégulière…

 

"Bike + Belong" : Un nouveau projet à venir ! 

Cette première expérience a renforcé l'envie de Chritina et de son équipe d'aller encore plus loin en relevant un nouveau challenge : les cours "Bike + Belong".

Si le contexte sanitaire le permet ces cours seront proposés à partir de Septembre 2020 et réuniront 10 femmes demandeuses d'asile et 10 bénévoles lors de séances hebdomadaires de vélo encadrées par une coordonnatrice de Paris Bike Tour. 

Pendant deux mois, ensemble, elles apprendront les bases pour faire du vélo en milieu urbain (équilibre, padalage, freinage, explications théoriques, réparation de vélo ... ) et participeront à des sorties. Une garderie sera mise à leur dispositions pour y laisser leur(s) enfant(s) le temps des séances. A la fin du cycle, elles auront la possibilité d'acheter leur propre vélo à prix réduit. 

 

Des projets ambitieux qui nécessitent des besoins 

Afin de mener à bien ces projets, Paris Bike Tour a besoin de l'engagement de bénévoles résidant à proximité de Paris et Sarcelles. Ces derniers auront pour mission de faire vivre les activités et/ou participeront au développement de réseaux d'entraide pour créer d'autres types de services à destination de ces publics. L'organisation recherche également de nouveaux partenaires (associations ou tout autre type de structure) qui travaillent avec des femmes étrangères, réfugiées ou demandeuses d'asile intéressés par le concept. 

 

Si vous êtes intéressés par le projet de Christina Burger et souhaitez en apprendre davantage : 

Christina Burger   

+33 9 72 47 42 10

christina@parisbiketour.net

Paris Bike Tour : 

13 rue Brantôme,  75003 Paris 

 

PLAY International

Julie Lenormant

Julie.lenormant@play-international.org